Podcast #1 Au coeur de la méditation

Bonjour et bienvenue dans ce tout premier podcast d’Angélique Méditation. Je m’appelle Angélique, et aujourd’hui, je vais vous parler de la méditation au sens large, un peu comme une première introduction, ainsi que du contenu des podcasts à venir. Il y a aura, comme aujourd’hui, des thèmes autour du bien-être, de la spiritualité, du développement personnel où j’interviendrai seule. Il y aura également des interviews, toujours autour de ces mêmes thèmes. Et puis enfin, des méditations guidées. 

Donc sans plus attendre, commençons par une petite introduction à la méditation.

Depuis quelques années, nous [êtres humains] sommes toujours ultra-connectés, via nos smartphones, internet ou la télévision par exemple. Dans ce monde, où tout est en accéléré, où tout semble aller à mille à l’heure. Ce monde, qui peut nous sembler stressant, déroutant, perturbant, voire qui nous atteint tellement, au point d’en souffrir.Ce monde, où l’on doit agir vite, autant physiquement, que mentalement, à tel point que
parfois, même, nos actions, nous les automatisons. Nous agissons comme on dit « sans réfléchir ». Mais en réalité, ce n’est pas tout à fait cela qu’il se produit. C’est justement parce que nous avons des centaines et des centaines de choses en tête que nous ne réalisons pas ou plutôt que nous ne prenons forcément pleinement conscience de ce que avons à faire. Et cela créer un déséquilibre: des sensations chronique de fatigue, de l’irritabilité, de l’impatience, des frustrations.
Et plus on est dans ce déséquilibre, et plus on s’éloigne de cette sensation de sérénité, d’apaisement intérieur, que l’on cherche généralement à obtenir. On ne prend plus de temps de prendre du temps pour soi. Alors que c’est primordial! On en vient même à presque en avoir la sensation de suffoquer: alors que prendre le temps de respirer, de s’autoriser à considérer pleinement que l’on a le droit de se poser, quelques instants, et souffler, c’est déjà un grand pas.
C’est pour cela que la méditation peut vous aider et vous accompagner dans une quête de bien-être et de sérénité.


Alors prenons le temps de considérer quelques instants pour soi. Juste quelques minutes. Une fois par jour pour commencer, ce n’est pas mal.
J’ai d’ailleurs, plusieurs méditations guidées de pleine conscience très courtes, que je vous proposerait dans les semaines à venir, et qui sont aussi bien destinées aux débutants comme aux personnes qui pratiquent déjà la méditation.
Méditer, ce n’est pas juste rester assis à ne rien faire, ou à écouter une musique pour vous relaxer ou quelqu’un vous guider. Cela va au delà de tout ça. D’ailleurs, pas mal d’études ont été faites au niveau des neurosciences et indiquent vraiment que la pratique de la méditation a de multiples vertus, comme notamment gérer son stress ou de l’anxiété, ou encore renforcer son système immunitaire et favoriser la concentration.


Méditer, c’est revenir au coeur de soi, c’est plonger dans son fort intérieur, avec authenticité.
Cela vous permet d’être plus serein, plus présent sur l’ici et le maintenant.


Je me souviens d’un stage de méditation de pleine conscience, où je pratiquais de manière intense, à raison de 3 ou 4 fois par jour en fonction de mon énergie. Parce que oui, ça demande de l’énergie d’aller au plus profond de soi. Et ce qui m’a le plus marqué, c’est au moment où je commençais à faire un peu silence en moi, sans forcément chercher à le faire justement ce silence, et bien, j’ai découvert mes véritables besoins, mes aspirations, mes envies les plus marquées et elles concernaient essentiellement mes besoins primaires. Des besoins simples comme l’amour, un nouveau lieu de vie, manger plus sainement. Des choses vitales, mais dont je m’étais totalement coupée à l’époque. Parce que c’était nourrit par mes craintes lié à mon passé, parce que je ne m’écoutais plus, en réalité. Et je pense que ce que je viens de vous expliquer, fait écho à ce que j’ai pu exprimer au tout début de ce podcast.


J’ai commencé la méditation sans trop vraiment savoir que ça s’appelait comme ça à l’âge de 16 ans. Je me souviens qu’à l’époque j’avais lu un livre qui m’a profondément marqué: l’Alchimiste de Paulo Coelho. Mais je vous en parlerai plus précisément dans un prochain podcast.
Ce livre m’a fait méditer, sur le sens de la vie, sur le sens de ma vie. Je me souviens que mes premiers instants de méditation étaient en position allongée. Que je prenais le temps d’observer les choses en moi. Et puis petit à petit d’avancer vers mon intériorité. Que j’étais moins stressée après avoir pris le temps de prendre soin de mon monde intérieur. Car oui nous pensons que l’extérieur est plus que précieux. Alors que si nous préservons notre authenticité, notre confort intérieur, nous pouvons aspirer à pouvoir avancer plus facilement. Passer de l’intérieur vers l’extérieur. C’est comme nos rêves: avant d’en réaliser un dans le monde réel, nous l’avons rêver, nous l’avons imaginer dans notre esprit. Donc, le matérialiser, après, c’est plus facile. Et sans doute moins frustrant. Et que même si le rêve ne se réalise pas réellement, est-ce si important que ça, puisque dans notre monde intérieur, c’est comme si il avait déjà été accompli?
Voilà comment s’achève mon tout premier podcast.


J’espère que cela vous a plu. J’espère que vous souhaiterez en avoir d’autre. Si c’est le cas, laissez un petit commentaire, ou une note, cela me motivera à avancer vers de nouveaux podcasts.


A très vite j’espère.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *